Qu'est-ce que l'écologie humaine?

Si l'écologie est chargée d'étudier les relations des êtres vivants et de leur habitat ou de leur environnement, l'écologie humaine fait de même, concentrant son domaine d'étude sur l'étude des personnes et de leur relation avec l'environnement.

L'écologie humaine a une forte composante grégaire, principalement axée sur les sciences sociales. En fait, il s’agit d’une discipline qui fait partie du programme d’études sociologiques. Il existe en outre de nombreuses autres sciences telles que l’anthropologie culturelle, la géographie humaine, la psychologie sociale ou la démographie. Vous vous demandez encore ce qu'est l'écologie humaine ? Dans l'article suivant sur ecologiaverde, nous vous l'expliquons.

Ecologie humaine: quels sont ses objectifs

En écologie humaine, l'écosystème est constitué non seulement d'éléments naturels, mais également d'autres éléments que l'être humain a construits. Ils seront donc considérés comme faisant partie des organismes vivants, de l'air, du sol ou de l'eau, entre autres ressources., en plus des structures physiques qui le composent, y compris les constructions architecturales et leur ensemble.

Ainsi, les écosystèmes vont d'un paysage urbain à une petite ville, une ferme, un hameau, une cabane dans la forêt ou un environnement rural et de toute autre nature où il y a une présence humaine . De même, l'écosystème dans lequel il devrait se trouver à l'avenir fera l'objet d'une étude, qui recherche une planification spécifique.

Dans ces écosystèmes, il y a des êtres humains et leur manière de s'organiser socialement, avec les différences logiques entre les pays et les cultures. En bref, différents systèmes sociaux sont construits qui établissent une interaction entre ce système social et l'environnement .

Il est donc facile de comprendre que l’apparence et l’analyse réalisées par l’écologie humaine impliquent une multitude de disciplines et d’approches. D'une part, le système social a sa dynamique, c'est-à-dire qu'il suit ses règles qui, à leur tour, se traduisent par une organisation sociale particulière. Des règles sont créées qui influencent le comportement du même système social à la suite de l'interaction de nombreux facteurs tels que la population, la psychologie, les valeurs et la connaissance de la population.

La double dimension de l'individu et de la société joue également un rôle fondamental: les valeurs et le savoir (avec une importance particulière de la technologie) qui traduisent en action, des actions qui affectent l'environnement, le modifient d'une manière ou d'une autre, de manière plus ou moins poussée. moindre mesure

Alors que les systèmes sociaux vont de la famille d’une personne à l’autre, englobant l’ensemble de la population de la planète, l’écologie humaine a tendance à s’intéresser à des groupes de personnes vivant dans un écosystème donné pour étudier la manière dont les ressources sont obtenues.

Problèmes environnementaux constants

En ce sens, l'écosystème fournit matière, énergie et information au système social, logiquement dans un but utilitaire. Il y a un mouvement constant d'énergie (main-d'œuvre ou machine), d'information (les choses sont organisées selon une série d'idées) et de matière, comme les matériaux de construction, la nourriture et les ressources en général.

C’est cette interaction entre le système social humain et l’écosystème qui peut causer des catastrophes environnementales, sans oublier qu’elle peut aussi se produire en sens inverse. La première survient lorsque, par exemple, les activités humaines nuisent à l'environnement consciemment ou après une série d'effets en chaîne. Les différentes variables en jeu rendent l’écosystème instable et il existe une lutte acharnée entre l’extension de la population et la préservation de l’environnement. C'est quand il y a des situations de conflit sans fin.

La durabilité ou, plus spécifiquement, le développement durable cherche ce point d'équilibre entre les deux éléments, une adaptation réciproque qui permet à la fois de préserver l'environnement et de satisfaire les besoins de l'homme, bien qu'il s'agisse d'un concept subjectif qui dépendra de systèmes sociaux prédéfinis et en même temps changeant.

Dans ce schéma, on peut étudier le problème du trafic dans les villes jusqu’à la détérioration de l’écosystème marin due à la surpêche. Il existe malheureusement des exemples presque infinis d'abus de ressources, qui entraînent une exploitation systématique, car dans notre monde, les processus de développement durable sont rares, non seulement à l'échelle mondiale, mais à petite échelle.

En fait, cela ne cesse d’augmenter la demande en écosystèmes, ce qui entraîne une détérioration de la santé environnementale de la planète à une vitesse vertigineuse. Comme un boomerang, ses conséquences finissent par nous toucher. Des variables telles que consommation, technologie, environnement et population interagissent, dépendent les unes des autres. Et, évidemment, bien que les demandes sur les écosystèmes se multiplient de manière exponentielle, il y aura toujours une limite, même si ce n’est rien, comme cela se produit déjà à maintes reprises, et dans d’autres, nous sommes sur la bonne voie. Existe-t-il une solution, pouvons-nous changer, l’être humain est-il capable d’établir une relation avec l’environnement le plus respectueux ? Les chaînes d'effets désastreuses qui s'établissent entre l'écosystème et le système social ne nous permettent pas d'être optimistes, mais nous nous engageons également pour un développement écologiquement durable au niveau planétaire.

Qu'est-ce que l'écologie humaine: résumé

Comme nous l'avons expliqué précédemment, l'écologie humaine est une discipline académique intégrée aux études sociologiques, constituant un point de rencontre entre des disciplines telles que l'anthopologie culturelle, la géographie, la psychologie ou la démographie. En fait, c’est précisément ce caractère multidisciplinaire qui permet d’approfondir l’étude des liens établis par la population avec l’écosystème. Fondamentalement, nous étudions les interactions entre le système social et l’environnement dans un contexte ou un écosystème donné, en mettant l’accent sur l’organisation sociale et l’utilisation de la technologie et des connaissances pour modifier l’environnement afin de survivre et de survivre. exploitation

Si vous souhaitez lire plus d'articles similaires à Qu'est-ce que l'écologie humaine?, nous vous recommandons d’entrer dans notre catégorie Société et culture.

Recommandé

Qu'est-ce que l'agriculture biodynamique?
2019
Innovations dans les technologies vertes
2019
Culture et soin de l'orchidée noire
2019