Qu'est-ce que la chimie verte: définition, principes et exemples

La chimie verte est synonyme de santé et de durabilité environnementale. La chimie verte ou organique vise essentiellement à trouver de nouvelles façons de synthétiser des substances chimiques pour obtenir une chimie plus respectueuse de la santé et de l'environnement. Sa raison d'être, l'objectif poursuivi par la chimie verte, également appelée chimie durable ou organique, est de trouver des alternatives à celles proposées par la chimie traditionnelle, qui représente souvent un danger pour la santé et l'environnement. environnement.

Le simple fait de prendre en compte l'impact éventuel d'une nouvelle substance, que ce soit au niveau environnemental ou humain, constitue une différence essentielle par rapport à la chimie conventionnelle. Dans ce type de chimie, à partir de la même phase de conception et de développement des nouvelles substances, l’impact potentiel des formules traditionnelles pour offrir des alternatives plus saines et / ou durables est pris en compte.

Ensuite, nous vous expliquons ce qu'est la chimie verte, sa définition, ses principes et ses exemples .

Compatibilité environnementale de la chimie verte

Les solutions de remplacement cherchent à éliminer ces effets nocifs ou, au moins, à les minimiser, de sorte que leur contribution ouvre une fenêtre sur l’espoir, dans notre monde colonisé par la chimie en tant qu’agent polluant qui menace également la santé des personnes les plus riches. tous les jours et en même temps insoupçonné.

Comme l'explique Kenneth Doxsee, chercheur à l'Université de l'Oregon aux États-Unis, la chimie organique aide à prévenir la pollution grâce à des solutions scientifiques aux applications infinies.

En proposant des alternatives plus respectueuses de l'environnement, comparées aux produits ou procédés actuellement disponibles qui présentent un danger plus grand et qui sont utilisées à la fois par le consommateur et par les applications industrielles, la chimie verte favorise la prévention de la contamination au niveau moléculaire.

Le concept de chimie verte ou durable révèle un côté beaucoup plus gentil de la chimie, notamment grâce à son approche révolutionnaire, qui permet d’ économiser des ressources tout en les préservant, pour en tirer des avantages qui nous permettent de vivre plus longtemps. en bonne santé dans un environnement plus sain - moins d’utilisation d’eau et d’énergie, pour réduire l’impact sur l’environnement des produits chimiques autrefois utilisés et pour rendre les processus de production plus durables - et, entre autres secteurs, peut également transformer l’industrie pharmaceutique.

Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, les scientifiques, les investisseurs et les institutions s'engagent de plus en plus à contribuer à leur développement. L’Institut de chimie verte se distingue par son objectif de promouvoir l’utilisation de la chimie verte pour un monde plus durable et également un protecteur de la santé humaine en recourant à ce nouveau concept de chimie organique.

Les 12 principes de la chimie verte

Les principes de la chimie verte ou durable ont été formulés par Paul Anasta et John Warner dans leur livre "Green Chemistry: Theory and Practice", et sont les suivants:

  1. Éviter les déchets sera toujours préférable au traitement ou à l'élimination ultérieure.
  2. Le produit fini dans les conceptions de synthèse doit incorporer le maximum de matériaux possibles utilisés au cours du processus.
  3. Minimiser la toxicité dans la conception des méthodes de synthèse devrait être une priorité. Idéalement, il devrait en être dépourvu et, dans la pratique, il devrait toujours être réduit autant que possible.
  4. La préservation de l’efficacité doit être compatible avec la réduction ou l’élimination de la toxicité.
  5. Utilisation minimale de substances auxiliaires (solvants, adsorbants, etc.), en optant toujours pour la plus inoffensive.
  6. Appliquez de préférence les processus de pression et de température ambiante pour obtenir une efficacité énergétique.
  7. Les matériaux renouvelables seront toujours une priorité.
  8. Évitez les renvois dans la mesure du possible, tels que le blocage de groupes ou, par exemple, les étapes de protection et de suppression de protection.
  9. Remplacez les réactifs stœchiométriques par des réactifs catalytiques dans la mesure du possible.
  10. Concevez les produits de manière à ce qu’ils soient biodégradables.
  11. Surveiller le processus pour empêcher la formation de substances dangereuses.
  12. Réduisez le risque d'accident également en sélectionnant des processus et des substances.

Exemples de chimie verte ou durable

Voici quelques exemples de chimie durable ou verte qui peuvent clarifier ce concept et qui sont aujourd'hui déjà appliqués quotidiennement dans divers processus de fabrication et dans les produits finaux eux-mêmes:

  • Extincteurs écologiques: utilisez des agents de surface biodégradables qui sont utilisés pour créer des mousses d’extinction d’incendie.
  • Acide polylactique: c’est un autre composant durable utilisé en chimie verte pour concevoir des matériaux biodégradables de différents types.
  • Produits de réduction du plomb: biocarburants, catalyseurs dans les voitures et essence sans plomb, etc.
  • CO2 supercritique: mélangé à un humectant, il est idéal pour éliminer les graisses des tissus, utilisé dans les nettoyeurs à sec en remplacement du perchloréthylène nocif. Si mélangé avec de l’acide peracétique et de l’eau, c’est un bon produit durable pour la stérilisation des matériaux à basse température.

Si vous souhaitez lire plus d'articles similaires à Qu'est-ce que la chimie verte: définition, principes et exemples, nous vous recommandons d'entrer dans notre catégorie de technologie écologique.

Recommandé

Plantes médicinales pour la prostate enflammée
2019
Mon chat me mord et m'araignée - Que dois-je faire?
2019
Respiration trachéale chez les animaux
2019